GABRIELA MISTRAL

 

Extrait du livre « Magisterio y Niño », paru au Chili en 1979 :

 

« Une bibliothèque est une pépinière de plantes fruitières. Lorsqu’on choisit bien, chacune d’elles devient un véritable « arbre de vie » où tout le monde vient pour apprendre à pimenter et consommer son bien.

 

Comme dans une pépinière, dans les bibliothèques il n’y a pas de plantes égales même s’il y en a qui se ressemblent, parce que la bibliothèque est un petit monde de variété qui ne doit jamais fatiguer. Ici nous avons les forts et les déraisonnables, les sérieux et les joueurs, les conformistes et les rebelles.

 

Une bibliothèque est aussi un joli choeur de voix, aucune d’entre elles, de la plus aigüe à la plus grave n’est égale à l’autre, mais même les plus contrastées finissent par se réconcilier dans notre âme, grande réconciliatrice. »

 

Gabriela Mistral (1889-1957)

Prix Nobel de littérature en 1945

 

La grande poétesse chilienne Gabriela Mistral est aussi connue pour ses écrits sur l’enseignement. En 1922, elle est invitée par le Mexique à participer à une réforme de l’éducation. Elle se consacre alors à la fondation et à l’organistation des bibliothèques publiques.